Archive for janvier, 2010

Plus verte la SNCB

La SNCB accepte désormais les paiements en éco-chèques

La SNCB vient d’annoncer qu’elle rend possible l’achat de tickets de train avec des éco-chèques (chèques verts).  Pour le moment, ce service est uniquement disponible pour les billets de trafic intérieur à la Belgique. L’achat doit en l’occurrence se faire au guichet et non sur internet, au bord des trains ou aux bornes automatiques.

La SNCB est  la première entreprise de transports à accepter les chèques verts.

Nous vous rappelons que le train est un des moyens de transport privilégié de la mobilité douce. En Belgique le trafic ferroviaire ne seraient responsable que de 2% des émissions CO2.

Eco-chèques?

Au même titre que les chèques-repas ou les chèques-culture, les éco-chèques sont un supplément que peut vous fournir votre employeur. Ils servent à l’achat de produits et services écologiques.

A tester

L’Eco-comparateur de la SNCF: compare le prix, le temps de trajet et l’indice de CO2 entre le train, l’avion et une voiture personnelle.

28 janvier 2010 at 12 h 13 min Laisser un commentaire

Les Greeters

Tourisme autrement assiste actuellement aux premières rencontres des Greeters de France .

Les Greeters? c’est qui?

Le mouvement des Greeters a vu le jour à New York en 1992. Lynn Brooks souhaitait combattre le caractère intimidant de cette grande ville en la faisant découvrir aux visiteurs via les yeux et les habitudes de ses habitants. Les Big Apple Greeters ont ensuite vu éclore d’autres associations suivant leur exemple. En France, le mouvement a été initié par le groupe de Nantes, rapidement suivi par Lyon et Paris. Le réseau international des Greeters, le Global Greeter Network, a été créé en 2005 et compte 15 adhérents dans le monde (Europe, Amériques et Australie). Il sert de plate-forme d’échanges pour les différentes associations, chaque unité restant indépendante dans son fonctionnement.

Qu’est ce qu’ils font?

Les Greeters proposent aux visiteurs de leur faire découvrir la ville dans un esprit de convivialité et comme ils le feraient pour des amis. Ce service est entièrement gratuit et fonctionne sur la base du bénévolat.

Les visiteurs peuvent remplir un questionnaire dans lequel ils indiquent entre autres leurs centres d’intérêt, ce qu’ils connaissent de la ville, ce qu’ils souhaitent découvrir… L’association propose alors un rendez-vous avec un Greeter qui va accompagner les visiteurs pour quelques heures. Les réservations doivent se faire au moins 15 jours à l’avance.

Vous voulez devenir Greeters?

Les volontaires s’inscrivent sur le site des Greeters de leur ville et remplissent un questionnaire cernant leurs intérêts et connaissances de la ville. Ces habitants s’engagent alors à ne pas être de simples guides mais des accompagnateurs hors des sentiers battus par le tourisme classique.

il

C’est du tourisme autrement ?

Mis en avant, les échanges, les rencontres et une nouvelle vision du tourisme. Les habitants sont des agents touristiques hors pair possédant une mine d’informations précieuses et originales sur leur ville. « Les habitants sont les ambassadeurs de leur ville. » L’objectif n’est pas de remplacer les professionnels du tourisme et les guides traditionnels. L’action est complémentaire.


Destinations actuelles:

Chicago, USA
Houston, USA
New York, USA
Toronto, Canada
Buenos Aires, Argentina
Lyon, France
Marseille, France
Paris, France
Pas-de-Calais, France
Nantes, France
Adelaide, Australia
The Hague, Netherlands
Brighton, England
Kent, England
Melbourne, Australia

27 janvier 2010 at 16 h 39 min 2 commentaires

Le slow tourisme, l’éloge de la lenteur

Inspiré par le mouvement slowfood qui s’est forgé en opposition à la malbouffe et aux fast-foods, le « slow tourism », en français tourisme lent, prône l’éloge de la lenteur.

Continue Reading 27 janvier 2010 at 16 h 09 min 7 commentaires

Le tourisme blanc peut-il être durable ?

La saison hivernale bat actuellement son plein et certains d’entre vous ont ou vont certainement profiter des joies des sports d’hiver. A l’aune des sommets climatiques et remises en question environnementales, le tourisme blanc n’échappe pas à la règle et se voit obligé d’évaluer ses pratiques et de les améliorer.

Continue Reading 27 janvier 2010 at 15 h 51 min 1 commentaire


Publié récemment

follow us on twitter

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 27 autres abonnés