Posts tagged ‘pauvreté’

Un réseau social solidaire

Après avoir participé à la création du réseau social Facebook (qui vient de détrôner Google en tant que premier site aux USA), puis à la campagne internet de Barack Obama, avec le succès qu’on lui connait, le jeune Chris Hugues lance un nouveau projet, Jumo. Il s’agit d’un réseau social entièrement consacré au monde associatif et à la solidarité.

Annoncé sur Twitter et Facebook comme opérationnel d’ici le mois d’octobre, Jumo, qui signifie « tous ensemble » en Yoruba (une des langues répandues au Nigéria et au Bénin), servira d’interface entre les organisations de solidarité et les internautes. En fonction des intérêts ou compétences de ces derniers, Jumo leur présentera une ou des associations susceptibles de les intéresser.

D’après le jeune homme de 26 ans, il n’y a pas de solution miracle à l’éradication de la pauvreté. En revanche il faut soutenir tous les individus et les associations qui y travaillent. Avec Jumo, il fait le même pari qu’avec sa campagne pour Barack Obama, c’est à dire miser sur la construction d’une relation durable en expliquant son travail, ses valeurs, son engagement. Une avancée pour les associations qui voient un afflux de dons et d’attention en cas de catastrophes (Haïti, tsunami de 2005…), retombant généralement aussi vite qu’un soufflet.

Pour les associations, Internet et surtout le web 2.0 (participatif) sont désormais un outil de choix pour la sensibilisation, la mobilisation et la levée de fonds. On estime à 72% le nombre d’internautes présents sur un réseau social, Facebook en tête.

Retrouvez l’article en entier et en langue originale sur Los Angeles Times.

Publicités

24 mars 2010 at 13 h 27 min Laisser un commentaire

Inondations au Machu Picchu: où sont passés les Péruviens ?

Tourisme autrement partage avec vous cette lettre ouverte de Roxane Liénart, bénévole chez SOS Faim, sur la situation dramatique de la population péruvienne dans la région du Machu Picchu. Tout ce qui est parvenu à nos oreilles ce sont les histoires des touristes bloqués par les inondations. Quid de la population locale qui a parfois tout perdu ?

« La nouvelle est tombée mardi 26 janvier. On entendait à la radio, et pouvait lire dans la presse, que de nombreux touristes étaient bloqués à la citadelle du Machu Picchu et sur le chemin de l’Inca qui y mène. Ils seraient des milliers,… en manque d’eau et de nourriture. Les fortes pluies ont provoqué, dans la région de Cusco, des débordements de rivières et d’importants glissements de terrain qui ont balayé tout sur leur passage…

Cela faisait juste une semaine que j’étais rentrée d’un stage de cinq mois à Cusco, dans une ONG péruvienne de microfinance – soutenue par l’ONG belge SOS Faim au sein de laquelle je me suis engagée comme bénévole. De suite, je me suis inquiétée pour mes anciens collègues péruviens : Comment vont-ils ? Ont-ils été touchés ? Reçoivent-ils l’aide nécessaire ? Les femmes ? Les enfants ? Les producteurs ?… Qu’en est-il de leurs maisons et de leurs récoltes ?… Mes questions restaient cependant sans réponse. Les médias belges ne relayaient pas d’information à ce sujet et je n’arrivais pas à contacter mes anciens collègues. Tout ce que je savais alors se résumait à : onze touristes belges coincés, parmi des milliers d’autres ; des vols Lima-Cusco interrompus ; la voie ferrée, menant au Machu Picchu, fortement endommagée… Peu après, les médias nous informaient que certains européens et américains allaient jusqu’à payer des 500 $ pour être rapatriés en premiers par hélicoptère ! La « guerre des touristes » prenait place… et toujours aucune nouvelle consistante des habitants de la région. C’est donc vers les quotidiens péruviens que je me suis tournée. Et là, la situation m’est apparue nettement plus inquiétante ! Selon les estimations du gouvernement régional, plus de 7.000 maisons se sont effondrées, 9 ponts ont été détruits et 72.000 km de routes sont impraticables. Il y aurait plus de 35.000 sinistrés. En tout, près de 55.500 personnes auraient souffert des pluies diluviennes. En outre, plus de 16.000 ha de cultures sont gravement affectés. Les médias péruviens soulevaient également les difficultés dans l’acheminement de l’aide aux populations sinistrées, en manque de couvertures, de vêtements, d’eau, de vivres, de médicaments,… Tant de gens se sont retrouvés sans rien en l’espace de quelques heures !
Surréaliste ! … »  Lire la suite

SOS Faim est une ONG belge dont l’objectif général  est de réduire la pauvreté en milieu rural en soutenant l’agriculture paysanne et ses acteurs. Dans le monde près d’un milliard de personnes souffrent de la faim, dont 2/3 sont des paysans et leur famille qui vivent principalement dans les pays en développement. Ces familles n’ont pas accès à une alimentation suffisante et de qualité, avant tout parce qu’elles sont pauvres.

11 février 2010 at 11 h 15 min Laisser un commentaire


Publié récemment

follow us on twitter

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 27 autres abonnés