Posts tagged ‘WWF’

10 Green Demands for a Green EU Presidency

Fédération Inter-environnement Wallonie, Inter-environnement Bruxelles, Natagora, WWF, Greenpeace, Natuurpunkt, Bond Beter Leefmilieu and BRAL are calling on the Belgian presidency of the EU to :

1. To lead for robust and ambitious targets and milestones for the 2020 Biodiversity strategies on both the international and European level. The Belgium Presidency should lead a well coordinated EU Delegation during the UN Conference on Biological Diversity in order to adopt a new Global Strategic Plan for 2020, and an Access and Benefit Sharing Protocol. The EU 2020 Biodiversity Strategy should be adopted at the December Environment Council.

2. To ensure that the EU is playing a leading and constructive role, with a clear, ambitious position and active engagement in the International Climate Change Negotiations up to and during Cancun.

The EU should for 2020:
–    commit to a 40% emission reduction target (of which 30% is to be achieved within the EU);
–    push other nations to adopt equally ambitious targets;
–    ensure relevant progress on specific issues like Reducing Emissions from Deforestation and forest Degradation (REDD) and post-2012 financial aid to developing countries.

The EU should for 2050:
–    develop a Zero carbon strategy, reducing emissions with at least 95%;
–    push other developed nations to adopt similar Zero Carbon Action Plans;
–    Push developing nations to design Low Carbon Action Plans, in which they are to define specific actions in line with their national reduction target.

3. To lead for the EU to demonstrate coherence and leadership in the global arena as regard to the importance of environmental sustainability (Millennium Development Goal 7) towards averting global biodiversity loss and achieving long-term poverty reduction and human development.

4. To lead for the EU to ensure that environment challenges (biodiversity loss, climate change, water quality and scarcity, etc.) are taken in account during the discussions on the Financial Perspectives (2014-2020). Environmental concerns are crucial to sustainable development of the EU and are to be effectively integrated in major spending areas like CAP and Cohesion Policy. Moreover, sufficient funding should be provided for the implementation of Natura 2000, river basin management plans, and Life+.

5. To make sure that the European Council adopts ambitious legislation that excludes illegal timber and regulates the sale of timber products on the EU market.

6. To promote a mandatory 20% energy saving target by 2020 within the context of the reviewed EU Energy Efficiency Action Plan (EEAP). Key Directives to support this aim are the Energy Performance of Buildings Directive (EPBD) and the Ecodesign requirements for Energy Using Products (EuP) Directive.

7. To show leadership for the development of an EU 2050 vision for a 100% renewable energy system, with significant progress in the establishment of a smart distribution grid initiative and an integrated offshore North Seas wind energy grid system.

8. To move from waste to a “cradle-to-cradle”-approach; promoting in particular the implementation of the Waste Framework Directive, and pushing the European Commission to initiate a Bio-Waste Directive. The informal Environment Council (12-13 July), organised by the Belgian Presidency, should in particular ensure that the implementation of the Waste Framework Directive does not lead to a de-facto creation of a pan-European open market for industrial waste, as this would prevent a real sustainable materials management.

9. To ensure ambitious action on environmental health, including the preparation of a second Health and Environment Action Plan and the follow-up of the Biocide Legislation, with a specific focus on air pollution and chemicals.

10. To follow up on the 2008 Summit conclusions requiring the European Commission to significantly strengthen GMO environmental risk assessments. Ensure that all proposals of the European Commission in the field of GMOs respect the will of Member States and are based upon the precautionary principles.

For more info, please check the website http://www.10greendemands.be/

11 août 2010 at 13 h 38 min Laisser un commentaire

Les 10 revendications vertes pour la présidence belge

Fédération Inter-environnement Wallonie, Inter-environnement Bruxelles, Natagora, WWF, Greenpeace, Natuurpunkt, Bond Beter Leefmilieu et BRAL lancent un appel commun à la Présidence belge à :

1. Pousser l’adoption d’objectifs solides et ambitieux pour la stratégie 2020 en matière de biodiversité tant au niveau européen qu’au niveau international. La Présidence belge devrait emmener une délégation européenne bien coordonnée à la conférence des Nations Unies sur la diversité biologique, de manière à assurer l’adoption d’un nouveau Plan stratégique global pour 2020 et d’un protocole sur l’accès aux ressources génétiques et le partage des avantages. La stratégie européenne biodiversité 2020 devrait être adoptée lors du Conseil Environnement de décembre.

2. Assurer que l’Europe joue un rôle décisif et constructif, appuyant une position claire, ambitieuse et un engagement actif dans les négociations internationales en vue de et lors du sommet de Cancun. Concrètement, pour 2020, L’UE devrait:

– s’engager vis-à-vis de l’objectif de réduction de 40% des émissions (dont 30% doivent être réalisées à l’intérieur de ses frontières) ;

– encourager d’autres pays à adopter des objectifs de niveau équivalent ;

– s’assurer d’une progression significative de dossiers précis comme les réductions d’émissions issues de la déforestation et de la dégradation forestière et l’aide financière apportée aux pays émergents.

Concrètement, pour 2050, L’UE devrait

– développer une stratégie zéro carbone, permettant de réduire les émissions de 95% ;

– encourager d’autres pays développés à adopter des plans d’action zéro carbone similaires ;

– inciter les pays émergents à concevoir des plans d’action « faible intensité en carbone » dans lesquels les actions sont définies selon les objectifs assignés au niveau national.

3. Amener l’Europe à démontrer sa cohérence et son rôle de leader sur la scène internationale face à l’importance d’assurer un environnement durable (7ème objectif du millénaire pour le développement), soulignant son importance pour arrêter la perte mondiale de biodiversité, et atteindre les objectifs de réduction de l’extrême pauvreté et de développement humain.

4. Assurer que les défis environnementaux (perte de biodiversité, changement climatique, qualité et rareté de l’eau, etc.) soient pris en compte lors des discussions sur les perspectives financières (2014-2020). Les matières environnementales sont cruciales pour le développement durable de l’Europe et doivent être intégrées dans les secteurs concentrant les dépenses tels que la PAC et les politiques de cohésion. De plus, des financements suffisants doivent soutenir la mise en oeuvre de Natura 2000, des plans de gestion par bassin hydrographique et des Life+.

5. Veiller à ce que le Conseil adopte une législation ferme qui exclue l’abattage illégal et régule la vente des produits forestiers d’abattage sur les marchés européens.

6. Apporter son soutien à l’objectif d’une obligation de 20% d’économies d’énergie d’ici 2020 dans le cadre de la révision du plan d’action pour l’efficacité énergétique. Les directives clés pour y contribuer sont la directive pour la performance énergétique des bâtiments et la directive Ecodesign.

7. Prendre la tête pour la définition d’une vision européenne 2050 pour un système 100% basé sur les énergies renouvelables, avançant en particulier vers la création d’un réseau électrique intelligent et d’un système de réseau électrique intégrant la production éolienne offshore en Mer du Nord.

8. Passer d’une approche de gestion des déchets à celles d’une civilisation sans déchets (cradle-to-cradle); en particulier appuyer la mise en oeuvre de la Directive Cadre Déchets, et inciter la Commission à initier une directive Bio-Waste. Le Conseil Environnement informel organisé par la Présidence belge en juin devrait plus particulièrement garantir que les options de mise en oeuvre de la directive déchets, spécialement la création d’un marché pan-européen des déchets industriels, n’empêchent pas le développement d’une gestion vraiment durable des matières.

9. Développer une action sérieuse en matière de santé environnementale, incluant la préparation d’un second plan d’action Santé et Environnement et le suivi de la législation sur les biocides, avec une attention particulière à la pollution de l’air et aux produits chimiques.

10. Donner suite aux décisions du Sommet de 2008 enjoignant à la Commission de renforcer de manière significative les évaluations des risques environnementaux des OGM. S’assurer que toutes les propositions de la Commission touchant au domaine des OGM respectent la volonté des Etats membres et sont basées sur le principe de précaution.

Plus d’infos sur le site http://www.10revendicationsvertes.be/

11 août 2010 at 13 h 26 min Laisser un commentaire

Earth Hour, rejoignez le côté obscur

Ce samedi est organisée la quatrième édition d’Earth Hour. Cette initiative propose d’éteindre la lumière pendant une heure afin de promouvoir la lutte contre le réchauffement climatique. De l’opéra de Sydney à la Tour Eiffel en passant par les pyramides du Caire, nombre de grands monuments participent à cette action et couperont leur éclairage samedi soir à partir de 20h30.

Le mouvement Earth Hour, une initiative du WWF, a pris naissance en Australie en 2007 lorsque plus de 2 millions de personnes s’étaient plongées dans l’obscurité pour dénoncer la consommation excessive d’électricité.

Samedi, ce sont plus de 1.200 bâtiments à travers le monde qui ont prévu d’éteindre la lumière. Des groupes multinationaux comme Google, Coca Cola, Hilton, McDonalds, Canon, HSBC et IKEA se sont associés à l’évènement. La Chine, devenu le plus gros pollueur de la planète, participe également avec un « black-out » pour la Cité interdite et pour le Nid d’oiseau, le stade des jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Suite à l’échec reconnu de la conférence de Copenhague, Earth Hour peut être un outil de plus pour signifier à nos dirigeants que des engagements conséquents sont à prendre.
Pour le WWF, « nous devons, via cette action symbolique, maintenir la pression sur les chefs d’Etats et de gouvernement afin qu’ils montrent beaucoup plus d’ambition lors de la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat à Cancun, au Mexique, fin 2010. »

Les Belges sont encouragés à participer à l’évènement par une campagne amusante qui prend pour héros Dark Vador, rebaptisé pour l’occasion Dark Vadehors. Jérémie Rénier, qui campe le personnage déclare: « il est important de soutenir ce genre d’actions, surtout en tant que parent. Il est indispensable de penser au devenir de notre planète. Participer à Earth Hour est à la portée de tous et permet de tous nous sensibiliser aux problèmes écologiques et climatiques actuels. »

A Bruxelles, l’église royale Ste-Marie, la basilique de Koekelberg, ou encore la tour RTBF/VRT seront éteintes. Tout le monde peut participer simplement en éteignant les lumières au moins pendant une heure, le 27 mars 2010, de 20h30 à 21h30.

Plus d’infos sur : www.wwf.be/earthhour.

26 mars 2010 at 11 h 01 min Laisser un commentaire


Publié récemment

follow us on twitter

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 27 autres abonnés